ACTUALITES / INFOS

Une nouvelle preuve des bienfaits de l’argent dans l’organisme

De nouvelles recherches sur des souris de laboratoire ont montré que lorsque l'argent est ajouté aux antibiotiques, ils deviennent plus puissants. Les chercheurs ont introduit les bactéries à l’origine de différentes infections dans un cathéter. Ensuite, certaines souris n’ont reçu aucun traitement, certaines ont reçu seulement l'argent, d’autres ont reçu uniquement des antibiotiques, et les dernières ontreçu la combinaison argent-antibiotiques.

Dans un article publié en juin 2013 dans la revue scientifique Translational Medicine, le chercheur principal, Jose Ruben Ramirez-Morones, explique que l'argent ajouté aux antibiotiques fait des ravages sur les cellules bactériennes. Il permet de pénétrer plus facilement dans la cellule.«L'argent agit comme un cheval de Troie, il ouvre la porte aux antibiotiques pour entrer dans la cellule", a déclaré Morones-Ramirez dans un communiqué aux médias.

Bien évidemment, il n’est pas précisé sous quelle forme cet argent est utilisé. Mais la forme la plus petite et la plus bio-disponible étant l’argent colloïdal, nous pouvons supposer qu’elle est la plus adaptée à ce type d’utilisation.

C'est une découverte importante car notre arsenal d'antibiotiques qui combat les bactéries a été affaibli à mesure que les microbes développent une résistance à ces médicaments.

Les chercheurs menant des essais cliniques sur les humains devraient parvenir à des conclusions similaires. Ce succès aurait de larges implications pour le secteur de la santé, qui est accablé par les patients souffrant de maladies chroniques qui nécessitent des hospitalisations récurrentes en raison des infections résistantes aux antibiotiques.

L'argent-antibiotiques pourrait se révéler bénéfique en particulier pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli, comme les patients atteints d'infections des voies urinaires, pulmonaires, des oreilles ou des os.

Par ailleurs, Morones-Ramirez a déclaré que «Bien que l'argent soit un métal précieux, l'ajouter aux antibiotiques n'augmentera probablement pas le coût des médicaments. En fait, l'antibiotique est beaucoup plus cher que l'argent nécessaire pour l'améliorer».

Ilasouligné que son travail montre que l’argent est sans danger lorsqu'il est injecté au niveau qu'ilatesté. Le résultat est énorme, le métal augmente la puissance des antibiotiques jusqu’à 1000 fois, dit-il. Vous noterez que, alors qu’en Europe l’argent colloïdal en ingestion même à des doses très infimes est interdit, il est administré ici par intraveineuse sans danger avec même des résultats bénéfiques.

Une autre étude réalisée aux Etats Unis (Bullion Street)est arrivée aux mêmes conclusionssur les bactéries Gram-positives telles que les Staphylococcus et Streptococcus.Avec l'ajout d'argent, l’antibiotique peut également tuer les bactéries Gram-négatives (comme E. coli) qui est à l’origine d’intoxications alimentaires grave ainsi que des infections nosocomiales.

En conclusion, l’argent colloïdal potentiellement dangereux et interdit devient étrangement sans danger et même bénéfique lorsqu’un intérêt financier émerge. Voilà de quoi faire changer d’idée aux sceptiques de l’argent colloïdal, si ces études permettent à terme de créer un super antibiotique moins nocif. Si vous avez un traitement antibiotique, ajoutez-y une dose d’argent colloïdal pour qu’une synergie s’opère et que votre traitement soit plus efficace.


Voir les autres articles