Err

ACTUALITES / INFOS


Comment choisir un argent colloïdal de qualité ?

Cet article a pour but de vous renseigner sur les méthodes de vente douteuses de certains sites distributeurs d’argent colloïdal qui ne font malheureusement que discréditer l’argent colloïdal lui-même, et par la même occasion, qui font du tort aux véritables professionnels.

En effet, suite à l’émergence de nombreux nouveaux distributeurs d’argent colloïdal sur le marché français via le web, il est difficile de savoir quel est le meilleur argent colloïdal sur le marché et où se le procurer.

Il nous a donc semblé intéressant de réaliser cet article afin que vous appréhendiez avec méfiance les différents sites marchands que vous pouvez trouver sur Internet, et que vous évitiez de tomber dans les pièges de leurs techniques commerciales douteuses.

Aujourd’hui, de nombreux sites proposent de l’argent colloïdal, mais comment savoir si leur argent colloïdal est de qualité et s’ils méritent notre confiance.

Comme vous l’avez surement déjà constaté, certains sites n’hésitent pas à produire de faux témoignages et même à mentir sur la nature de leur produit afin de duper le client et de vendre le plus possible. De telles méthodes sont indignes de confiance et peuvent nous amener à nous interroger sur la qualité réelle de leur produit, car s’ils n’hésitent pas à employer le mensonge pour vous vendre un produit, ils n’auront sans doute aucun scrupule à mentir sur son propre contenu et à vous fournir de l’argent colloïdal dilué ou même de l’eau.

Nous avons tenté de rester  objectifs, même si dans notre position, cela est difficile. Nous ne nous permettrons pas d’attaquer un site sur ses produits (car nous ne les avons pas testés et nous n’avons donc pas pu vérifier leur réelle crédibilité), mais sur ses techniques de vente.

Lorsque vous saisissez «argent colloïdal» dans le moteur de recherche Google, vous obtenez 26000 résultats. Vous trouverez environ une dizaine de sites distributeurs d’argent colloïdal en France, quelques uns en Suisse, et un en Angleterre.

Tout d’abord, un premier site semble peu sérieux. La plupart de ses pages sont inchangées, «en préparation» ou vides, et ce depuis 2009. D’une manière générale, ce site a l’air à l’abandon et peu mis à jour, ce qui n’inspire pas confiance. Aussi, aucun contact, ni aucune indication concernant la société ne sont communiqués.

Le site situé en Angleterre dispose d’une présentation générale correcte. Néanmoins, les prix des produits proposés sont extrêmement élevés (sans compter les frais d’expédition).

En ce qui concerne les sites domiciliés en France, la plupart utilisent des stratégies commerciales douteuses et malheureusement mensongères.

Il n'y a donc aucun rapport avec l'argent colloïdal.

Un autre site utilise une stratégie peu scrupuleuse en prétendant pouvoir produire, grâce à une soit-disant nouvelle technologie dont personne n’a entendu parler, une solution d’argent colloïdal jusqu'à 3000ppm. Cela n’a aucun intérêt. En effet, tous les experts de l’argent colloïdal vous diront que seule la taille des particules est un critère de qualité et d’efficacité, et qu’au-delà de 25pmm, les particules ont tendance à s’agglomérer, ce qui diminue les effets de l’argent colloïdal. Il ne fournit d’ailleurs aucune explication sur l’intérêt d’avoir un produit à 100,500, ou même 3000ppm, et sur son procédé de fabrication. Et lorsque nous l’interrogeons sur cette fameuse technologie inconnue, même aux Etats Unis, il nous répond qu’il s’agit d’un secret commercial… Pas très convaincant ! Aussi,  ce site a une liste de témoignages qui parlent d’eux-mêmes. Si vous les lisez attentivement, vous y reconnaîtrez le même style de rédaction du début à la fin, ce qui laisse entendre qu’une seule et unique personne a rédigé ces (faux)  témoignages.

Nous trouvons également un site qui se prétend  (ou s'auto-proclame) le leader français de l'argent colloïdal sans aucune preuve concrète. Etant donné que l'argent colloïdal est boudé par toutes les institutions, nous ne voyons pas vraiment comment le marché français de l'argent colloïdal a pu faire l'objet d'étude ou de statistique. De plus, il certifie ne produire «à chaque fois que la quantité commandée» (il ne propose que des bouteilles 500ml et des sprays 30ml), ce qui nous pousse à nous interroger sur ses méthodes de production. Cela laisse supposer que l’appareil qu’il utilise n’est capable de produire que des petites quantités, et qu’il n’est donc pas adapté  à un usage professionnel.

Pour finir, nous parlerons d’un site qui s’appuie sur l’effet dopant naturel de l’argent colloïdal, apparemment utilisé par des sportifs professionnels de haut niveau, sans fournir de preuve. Pourtant, l’argent colloïdal a effectivement des effets bénéfiques sur les sportifs, et cela peut se vérifier scientifiquement (nous en parlons d’ailleurs dans notre site).

Ceci est un aperçu de ce que vous pouvez trouver sur Internet.

Il existe bien sûr d’autres sites plus sérieux, plus honnêtes et plus professionnels, qui emploient des méthodes de vente plus régulières. Mais ce n’est pas l’objet de cet article.

Quoi qu’il en soit, l’argent colloïdal n’a pas besoin de telles méthodes commerciales pour se vendre. Ses seuls bienfaits, solidement appuyés de preuves et de faits scientifiques, devraient être son principal argument de vente. C’est d’ailleurs la seule stratégie que nous avons adoptée.

Nous essayons autant que possible de faire preuve de transparence. Nous ne prétendons pas être un gros laboratoire ou disposer d’une technologie  unique. Nous tâchons de produire une solution d’argent colloïdal de qualité, que nous avons d’ailleurs fait analyser, et dont le rapport est consultable sur notre site. Nous apportons  plus de précisions sur notre procédé de fabrication dans notre charte de qualité (voir). Certes notre but est de vendre notre production, comme toute société, mais nous n’utilisons aucune stratégie commerciale douteuse, et nous nous efforçons d’étayer notre site par des articles issus de recherches scientifiques afin d’apporter plus de fond et de crédibilité à l’argent colloïdal.



Voir les autres articles